vignette


vignette

vignette [ viɲɛt ] n. f.
• 1280; dimin. de vigne, d'ab. « ornement en branche de vigne »
1Motif ornemental d'un livre, à la première page ( frontispice) ou à la fin des chapitres ( cul-de-lampe).
Ornement de papier à lettres (guirlandes, dessins, initiales).
2Dessin d'encadrement des miniatures médiévales, de certaines gravures.
Par ext. Gravure, estampe entourée d'un cartouche.
3Vx Chacune des illustrations d'un livre, d'un journal. figure, gravure, illustration, image.
Mod. Chacun des dessins d'une bande dessinée ( case).
4(1854) Petit dessin, motif d'une marque de fabrique.
Par ext. (déb. XXe) Petit carré de papier portant un dessin, une inscription, collé ou joint à un produit, un objet, et ayant valeur légale. Vignette d'une boîte de cigares, d'une bouteille de liqueur : étiquette qui porte la marque de fabrique. — Vignette attestant le paiement d'un droit. timbre. Vignette de l'impôt sur les automobiles, ou vignette auto(mobile) : document fiscal dont une partie, collée sur le pare-brise, attestait le paiement de la taxe différentielle sur les véhicules à moteur (taxe supprimée en 2000). — Timbre porté par certains médicaments, destiné aux services de la Sécurité sociale. Coller les vignettes sur la feuille de maladie.

Vignette document fiscal sous forme d'étiquette à coller sur le pare-brise, attestant le paiement de la taxe différentielle annuelle sur les automobiles, instituée en 1956. (Elle est supprimée, pour les particuliers, à compter du millésime 2001.)

vignette
n. f.
d1./d Petite gravure placée en manière d'ornement sur la page de titre d'un livre ou au commencement et à la fin des chapitres.
d2./d Dessin d'encadrement de certaines gravures.
d3./d Par ext. étiquette servant de marque de fabrique ou constatant le paiement de certains droits. Vignette fiscale.
Absol. La vignette: la vignette de l'impôt sur les automobiles.

⇒VIGNETTE, subst. fém.
A. — [Désigne un élément de décoration ou d'illustration, gén. de dimensions restreintes]
1. a) Motif ornemental imprimé en haut de la première page d'un livre ou d'un chapitre, puis à tout emplacement dans la page. [Vallès] venait d'écrire l'Argent, sorte de pamphlet dédié à Mirès et orné en guise de vignette d'un dessin représentant une pièce de cent sous (A. DAUDET, Trente ans Paris, 1888, p. 14). L'auteur et l'éditeur continuèrent de se chamailler, mais ce ne fut plus que sur les caractères d'imprimerie, sur les vignettes (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1952, p. 55).
IMPR. (Encre) vignette. On appelle « vignette » également l'encre typographique dont la qualité est estimée digne de l'impression des vignettes (Impr. 1977).
b) Motif décorant la couverture d'un livre. Il donne des indications précises sur la façon de reproduire le frontispice et la vignette de la couverture (GREEN, Journal, 1947, p. 93).
c) P. anal.
) Motif d'ornementation sur un autre support.
— Motif décorant la partie supérieure ou tous les bords d'un papier à lettre. La table, sur laquelle se trouvaient (...) quelques feuilles de papier à lettres avec une grande vignette bleue représentant la façade de l'hôtel, aux fenêtres innombrables (A. FRANCE, Lys rouge, 1894, p. 240).
— Motif imprimé sur du tissu ou tissé. Chemise qui était à fond bleu, avec vignettes représentant des sangliers poursuivis par une meute (MURGER, Scènes vie boh., 1851, p. 79).
— Motif en bandeau sur le bord des revêtements de meubles en cuir ou en tissu. D'un côté, on fixe un tapis vert, de l'autre un maroquin noir, orné de vignettes dorées (NOSBAN, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 54).
) Motif servant de représentation symbolique. En regard de l'infinie diversité concrète des caractères individuels, les types sont, sur quelques grandes provinces caractérologiques, comme ces vignettes de nos cartes économiques ou touristiques qui fixent le visage principal de la province par un monument significatif ou par un groupe de légumes (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 42).
2. a) Illustration insérée dans le texte ou occupant toute la page d'un livre. Vignette romantique. C'était un keepsake orné de vingt magnifiques vignettes anglaises (MUSSET ds R. des Deux Mondes, 1832, p. 102):
Le nom de Porret est inséparable de celui de Tony Johannot. Sa réputation date des deux cents vignettes qu'il a gravées seul, d'après cet artiste, pour l'Histoire du roi de Bohême et de ses sept châteaux, de Nodier (1830): des vignettes au trait, menues, encore timides...
DACIER 1944, p. 124.
P. compar. [Pour désigner une représentation stéréotypée] Faire vignette. Absolus, drapés de layettes, Aux lunes de miel de l'Hymette, Nous avions par trop l'air vignette! (LAFORGUE, Imit. Lune, 1886, p. 244). Les gens qui ont sur le paysage des idées de convention, et auxquels il faut absolument le site de vignette, l'eau courante entre des peupliers et la montagne surmontée du vieux château (LOTI, Rom. enf., 1890, p. 142). V. vaurien1 A ex. de Baudelaire.
b) P. anal.
Vieilli. Dessin ornant le haut de la première page d'un journal. L'image qui représentait la lutte héroïque de notre Gustave et de la vieille dame aux ciseaux tenait dans la vie militaire la même place que la vigne du Père Duchêne dans la vie révolutionnaire (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p. 147).
Vieilli. Dessin d'une affiche. Comme je rentrais chez moi, je vis la foule assemblée devant une grande affiche qui portait en guise de vignette l'image d'un vaisseau fort bizarre pour le gréement et la voilure (NODIER, Fée Miettes, 1831, p. 113).
P. méton. Affiche. Sur tous les murs de Guernesey, une vaste vignette, représentant un homme de six pieds de haut une cloche à la main, sonne le tocsin de l'annonce (HUGO, Les Travailleurs de la mer, L'Archipel de la Manche, 1911 [1883], p. 28).
— Dessin ornant des cartes à jouer ou des pièces de jeux. Un jeu de domino formé de cartes à jouer couvertes de vignettes représentant des jeux ou des sujets comiques (D'ALLEMAGNE, Récr. et passe-temps, 1904, p. 90).
— Dessin d'une étiquette. À ses pieds, sa valise recevait un peu de l'avare lumière et il vit les étiquettes qu'il connaissait si bien. D'habitude, elles l'amusaient avec leurs noms étrangers et leurs vignettes multicolores, mais ce soir, non (GREEN, Chaque homme, 1960, p. 31).
— Dessin imprimé sur un timbre-poste. C'était l'époque où l'on modifiait tous les six mois la vignette de nos timbres-poste: il est des modèles que mon père ne trouva pas le temps d'employer (GIRAUDOUX, Simon, 1926, p. 30). La silhouette de Célimène fleurira lundi en vignette postale (Combat, 19-20 sept. 1953, p. 3, col. 1-2).
P. méton. Timbre-poste. [Le] timbre qui sert à affranchir les lettres, qui a été acheté à la poste et qui y retourne pour y être tamponné (...), surtout, n'employez pas comme synonyme le mot « vignette », même accompagné de postale (Vie Lang. déc. 1972, p. 688).
— Dessin de modèle dans un catalogue. Mme de Champcenais a reçu un catalogue de nouveautés d'hiver (...). Les adversaires de la taille fine auraient tort de chanter victoire. Les vignettes montrent qu'elle reste en honneur (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 47).
— Chacun des dessins délimités par un cadre dans une bande dessinée. Que la B[ande] D[essinée] ait franchi le cadre étroit des « vignettes » rectangulaires qui, géométriquement la définissent, on le voit tous les jours (Le Monde aujourd'hui, 26-27 janv. 1986, p. II).
— Dessin décorant de la vaisselle. Assiette à vignettes. On lui donna du dessert dans une soucoupe à vignettes; il reconnut la soucoupe et se souvint que Francine était restée une demie heure à deviner le rébus qui y était peint (MURGER, Scènes vie boh., 1851, p. 221).
3. P. méton.
a) Image de petites dimensions à coller dans un album à un emplacement prédéfini. Un album où nos chers petits pourront coller des centaines de vignettes: bombardiers efficaces, missiles précis, lance-roquettes, transports de troupes (Le Monde aujourd'hui, 9-10 juin 1985, p. II, col. 6).
b) Plaque de cuivre ou de zinc portant un motif, une lettre ou un chiffre découpés à jour, et servant de pochoir. Les vignettes doivent être frottées avec du blanc d'Espagne lorsqu'elles viennent d'être employées, afin d'éviter qu'elles ne salissent les fûts (...) sur lesquels on les appose (BRUNET, Matér. vinic., 1925, p. 550).
B. — [Désigne une sorte d'étiquette de petites dimensions ayant une valeur reconnue]
1. Étiquette portant une inscription ou un motif, servant de marque de fabrique à l'objet sur lequel elle est apposée. Sont considérés comme marques de fabrique et de commerce les noms sous une forme distinctive, les dénominations, emblèmes, empreintes, timbres, cachets, vignettes, reliefs, lettres, chiffres, enveloppes et tous autres signes servant à distinguer les produits d'une fabrique ou les objets d'un commerce (Loi du 23 juin 1857, art. 1 ds ROB. 1985, s.v. marque1).
2. Étiquette apposée sur les produits pharmaceutiques et portant les mentions de nom et de prix de ces produits. Pour faire régler vos prestations en nature il vous suffira de présenter à votre Caisse, outre les feuilles de maladie, l'ordonnance du médecin, facturée par le pharmacien et sur laquelle doivent être collées les vignettes incluses dans les conditionnements des produits pharmaceutiques (Guide assuré soc., 1957, p. 5).
3. Étiquette portant un label de garantie pour des produits, surtout agricoles, destinés à l'exportation. Le Centre National du Commerce Extérieur (...) délivre aux exportateurs sur leur demande des vignettes représentatives du label par l'intermédiaire de dépositaires agréés par lui. La cession des vignettes à titre onéreux ou gratuit par les exportateurs est interdite (MATH. 1967, p. 68).
4. Bandelette de papier imprimée, collée sur les paquets de tabac, de cigarettes et de cigares pour en assurer le scellement. Il peut arriver que la vignette ait à la fois le rôle de scellement du paquet et de justificatif fiscal. On ne peut ouvrir l'emballage sans déchirer la vignette (Tabac 1982).
5. Étiquette portant une inscription, prouvant le paiement d'une taxe, d'une redevance.
a) [Sur les produits du tabac] En 1963, le gouvernement instaure par voie législative l'apposition d'une vignette sur le tabac, destinée à rapporter à la Sécurité sociale 5,5 milliards de francs par an (Le Monde, 21 mai 1986, p. 21, col. 2-3).
b) [Sur les boissons alcoolisées] Titre de mouvement apposé sur les bouteilles de ces liquides voyageant en petite quantité et qui atteste le paiement de l'impôt dû. Six sortes de vignettes peuvent être délivrées aux bouilleurs de cru pour transporter des petites quantités d'eaux-de-vie (REN. Vin 1962).
c) [Sur un véhicule]
) Étiquette ou petite plaque placée à un endroit visible du véhicule et prouvant le paiement d'une taxe annuelle attachée à la possession du véhicule; p. méton., cette taxe.
— [Sur les vélos et les motos] Nul doute que le cyclisme ne doive à la popularité de la grande boucle une diffusion exceptionnelle, attestée par 12 millions d'assujettis à la taxe sur les « vélocipèdes »! Le mot, fossilisé sur la vignette des Finances, évoque un autre titre à l'intérêt: le langage du cyclisme est le doyen des parlers du sport moderne (Comment parlent les sportifs ds Vie Lang. 1952, p. 136). Philippe, l'ancien, a tout de même voté Mitterrand. « Parce qu'il a supprimé la vignette moto » (Télérama, 3 févr. 1982, p. 8).
— [Sur les automob.] Vignette (fiscale). L'institution au bénéfice des budgets municipaux d'une vignette à la charge des usagers quotidiens de l'automobile (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 281). V. infra ex. du Monde.
♦ [Suivi de auto/automobile en appos.] Le relèvement des tarifs de la vignette automobile (Le Monde, 29 déc. 1981, p. 14, col. 6). L'abandon de la vignette auto et son remplacement par une bonne vieille augmentation de la taxe sur l'essence (Libération, 11 sept. 1984, p. 11).
) Vignette-assurance. Étiquette apposée sur le pare-brise d'une automobile ou à un endroit visible d'un véhicule motorisé à deux roues et prouvant le paiement annuel de droits d'assurance pour ce véhicule. La vignette-assurance pour automobiles et véhicules à deux roues, apposée sur le pare-brise à côté de la vignette fiscale (ou fixée sur la fourche) (...), sera obligatoire à partir du 1er juillet 1986 (Le Monde, 27 août 1985, p. 22).
) Vignette autoroutière. Étiquette apposée sur les véhicules, attestant le paiement d'un droit d'usage des autoroutes. Le principe de la création de la vignette autoroutière et de la taxe poids lourds avait été soumis à référendum le 26 février dernier [en Suisse] (Libération, 17 sept. 1984, p. 14).
d) Carte attestant le paiement d'un droit d'usage par les skieurs pratiquant le ski de fond dans un certain périmètre. Le parc naturel du Vercors décidait à son tour d'instituer une vignette [pour le skieur] (Le Monde loisirs, 19 janv. 1985, p. XIV).
6. Vignette touristique. Étiquette apposée sur le pare-brise d'une voiture de tourisme, exigée autrefois en remplacement du triptyque. En 1958, la création de la vignette touristique, valable six mois (...), apporta une nouvelle simplification. Enfin, dans un dernier stade atteint à Pâques 1959, l'administration des Douanes supprima la vignette et n'exigea plus de titre pour les voitures de tourisme (JOCARD, Tour. et action État, 1966, p. 214).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1280 au plur. « ornement de meuble, vaisselle en forme de branches, de feuilles de vigne » (GIRARD D'AMIENS, Escanor, 15891 ds GDF. Compl.); 2. 1454 sing. « motif ornemental d'un texte imprimé » (Mandement de Philippe le Bon ds HAVARD 1890); 1676 « ornement du début et du haut des pages d'un livre ou chapitre » (FÉLIBIEN, 770); 1835 « ornement de papier à lettres » (Ac.); 3. 1730 « gravure, estampe entourée d'un cartouche » (FONTENELLE, Marsigli ds LITTRÉ); 1834 « chacune des illustrations d'un livre, d'un journal » (BALZAC, Gaudissart, p. 284); 1883 « affiche qui porte un dessin » (HUGO, loc. cit.); 4. 1844 « dessin ornant un mouchoir » (Le Moniteur de la mode, 20 oct., p. 154b ds QUEM. DDL t. 16); 5. 1857 « petite étiquette portant un dessin, une inscription et ayant valeur légale » (Loi du 23 juin, art. 1 ds ROB., s.v. marque1); 1956 vignette automobile (BARR. 1974); 1957 « timbre portant le prix d'un médicament destiné aux services de sécurité sociale en vue d'un remboursement » (Guide assuré soc., p. 5). Dér. de vigne1; suff. -ette (-et). Fréq. abs. littér.:127.
DÉR. 1. Vignetté, -ée, adj. a) [Corresp. à supra A] ) ,,Décoré de vignettes`` (ROB. 1985). ) Représenté dans des vignettes. L'enseigne du « Petit Dunkerque », une des rares boutiques survivant ailleurs que vignettées dans le crayonnage et les frottis de Gabriel de Saint-Aubin (PROUST, Temps retr., 1922, p. 710). b) [Corresp. à supra B 2] Pourvu d'une vignette (d'apr. ROB. 1985). [], [--]. Selon Lar. Lang. fr. et ROB. 1985: vigneté ou vignetté pour le terme d'art mais plutôt vignetté pour le terme de pharm. 1res attest. a) 1334 courte-pointe à une bordeure vignetée « décorée de vignettes » (Invent. des biens trouvés en l'hôtel de Quatremares après l'arrestation de Jeanne de Valois ds HAVARD 1890), b) 1970 pharm. « se dit d'un produit portant la vignette attestant de son prix » (ROB. Suppl.); de vignette, suff. . 2. Vignettiste, subst. masc. [Corresp. à supra A 2 a] Artiste qui dessine des vignettes. Je le trouve, mon vignettiste, pointillant d'après une mauvaise vignette, qu'il croit que je ne connais pas (GONCOURT, Journal, 1874, p. 978). Daumier (...) dont l'œuvre de vignettiste est énorme (DACIER 1944, p. 126). [], [--]. 1re attest. 1853 (GONCOURT, op. cit., p. 85); de vignette, suff. -iste.
BBG. — GOUG. Mots t. 1 1962, pp. 102-103.

vignette [viɲɛt] n. f.
ÉTYM. 1280; dimin. de vigne, d'abord « ornement en branche de vigne ».
1 Motif ornemental d'un livre, à la première page ( Frontispice) ou à la fin des chapitres. Cul-de-lampe (→ Cul, cit. 22). || Vignette historiée. || Vignette au nom, aux armes… du possesseur. Ex-libris.(1835, Académie). Par ext. Ornement de papier à lettres (guirlandes, dessins, initiales).
2 Dessin d'encadrement des miniatures médiévales ( Vigneture), de certaines gravures.
(1730, Fontenelle). Gravure, estampe entourée d'un cartouche.
3 Vx. Chacune des illustrations d'un livre, d'un journal. Dessin, figure, gravure, illustration (cit. 7), image. || Les vignettes d'un catalogue (cit. 2) de nouveautés; d'un roman illustré (→ Illustration, cit. 9).
1 Sur des tapis de prière, deux ou trois vieillards se tiennent là, qui font vignette du temps passé.
Loti, Vers Ispahan, p. 105.
Vx. Dessin d'une affiche.Par ext. Affiche qui porte un dessin.
2 (…) sur tous les murs de Guernesey, une vaste vignette, représentant un homme de six pieds de haut une cloche à la main, sonne le tocsin de l'annonce.
Hugo, l'Archipel de la Manche, XIII.
Chaque dessin d'une bande dessinée. || La page d'un album de bandes dessinées est divisée en vignettes régulières. Case.
4 (1844, le Moniteur de la mode, 25 oct., in D. D. L.). Dessin ornant un mouchoir.
5 (1854). Petit dessin, motif d'une marque (1. Marque, cit. 5) de fabrique.
6 (Début XXe). Petit carré de papier portant un dessin, une inscription, collé ou joint à un produit, un objet, et ayant valeur légale. || Vignette d'une boîte de cigares, d'une bouteille de liqueur, étiquette qui porte la marque de fabrique.Vignette attestant le paiement d'un droit. Timbre, timbre-poste.Vignette de l'impôt sur les automobiles (dite en France vignette auto).Vignette portant le prix d'un médicament, destinée aux services de la Sécurité sociale en vue d'un remboursement.
Comm. Titre de mouvement, pour les boissons transportées en faibles quantités.
DÉR. Vignetage, vignettage, vignettiste, vignetté ou vigneté, vigneture.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vignette — aus Ladies’ Home Companion (1901) Das Wort Vignette (frz. „Randverzierung“, „Abzeichen“; von vigne „Weinrebe“) bezeichnet ursprünglich eine Kennzeichnung der Rebsorte am Rand eines Weinbergs, beziehungsweise das Etikett …   Deutsch Wikipedia

  • Vignette — Sf ornamentale bildliche Darstellung, Kontrollabschnitt per. Wortschatz fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. vignette (eigentlich Weinrankenornament ), einem Diminutivum zu frz. vigne Weinrebe , aus l. vīneus m., vīnea Weinstock , zu l.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Vignette — Vi*gnette (?; 277), n. [F. vignette, fr. vigne a vine. See {Vine}, and cf. {Vinette}.] 1. (Arch.) A running ornament consisting of leaves and tendrils, used in Gothic architecture. [1913 Webster] 2. A decorative design, originally representing… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • vignette — 1751, decorative design, originally a design in the form of vine tendrils around the borders of a book page, especially a picture page, from Fr. vignette, from O.Fr., dim. of vigne vineyard (see VINE (Cf. vine)). Sense transferred from the border …   Etymology dictionary

  • vignette — ► NOUN 1) a brief evocative description, account, or episode. 2) a small illustration or portrait photograph which fades into its background without a definite border. ► VERB ▪ portray in the style of a vignette. ORIGIN originally also denoting a …   English terms dictionary

  • vignette — [vin yet′] n. [Fr, dim. < vigne, vine,VINE] 1. an ornamental design (originally one of vine leaves, tendrils, and grapes) or illustration used on a page of a book, magazine, etc., as at the beginning or end of a chapter or section 2. a picture …   English World dictionary

  • Vignette — Vi*gnette , v. t. To make, as an engraving or a photograph, with a border or edge insensibly fading away. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Vignette — (fr., spr. Winjett), 1) die Rebe, Weinranke; 2) kleine Verzierungen in Holzschnitt, Kupfer od. Stahlstich u. dgl., welche an den Rändern der Seiten, zu Anfang u. zu Ende eines Buchs, Hauptabschnitts, Gedichts, od. auf Umschlägen von Broschüren… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Vignette — (franz, spr. winj ), Zier und Titelbildchen, Randzeichnung; ursprünglich bedeutet das Wort Weinrankenverzierung. Johannes Veldener (seit 1476) in Löwen und Utrecht wendete sie zuerst in seinem »Fasciculus temporum« an. Vgl. Artikel »Buch« mit… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Vignette — (Weinrankenverzierung), kleine Abbildungen von Ansichten, Figuren u.s.w., die auf Anfangsseiten, Titeln oder Rändern der Bücher zum Abdruck gelangen. Sie kamen seit Entwicklung des Buchdrucks in Aufnahme und wurden namentlich viel in Frankreich… …   Lexikon der gesamten Technik


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.